Machines à café

Doper le plaisir du café maison

Il y a un phénomène de montée en gamme dans le choix d’un nouvel équipement. Et il agit sur deux axes : la qualité du café et les capacités de la machine retenue. C’est la promesse d’un art de vivre qui s’ouvre en grand.

Cafetière manuelle, automatique avec broyeur voire semi-professionnelle, le dilemme se pose lorsque vient le temps de changer de machine à café. Cette décision est fortement associée au souhait de goûter à d’autres provenances ou variétés. Une curiosité qui s’est aiguisée au contact d’un amateur qui a su transmettre sa passion et nous faire découvrir la profondeur de son art de vivre.  Bien souvent, il est question de profiter de la panne de sa machine à capsules pour changer de modèle et s’orienter vers une consommation de cafés en grain. Mais comment s’y prendre ?  Plusieurs astuces s’offrent à nous. Demander conseil auprès de ce parrain de café qui déploiera les meilleurs arguments enthousiastes pour recommander La machine idéale. Peut-être serait-il, en plus, judicieux de retourner dans cet agréable coffee shop-boutique qu’il nous avait fait découvrir un samedi après-midi lors d’un café dont on ignorait encore les conséquences à venir ? Autres points de renseignements utiles : les torréfactions qui distribuent tout le nécessaire, du plus petit accessoire au grand équipement ou les enseignes d’électro-ménager sont de mieux en mieux approvisionnées sur cet aspect. Enfin, les spécialistes sur Internet apportent flores d’informations, vidéos de démonstration à l’appui. Avec tous ces canaux d’information variés, la prise de décision s’en trouve facilitée. Il ne reste plus qu’à concrétiser… Sur la liste des questions Combien de cafés vais-je consommer par jour ? C’est l’une des premières interrogations à laquelle il convient d’apporter une réponse. C’est le préalable qui permettra de savoir quel type de machine il sera préférable de choisir. La question du prix vient souvent en conclusion. Quoiqu’il en soit, si l’investissement de départ peut être important, il est compensé par les économies réalisées grâce à l’achat de café en grain (comparé aux solutions en capsules) et le plaisir du goût.  Le design et le niveau d’encombrement vont avoir leur importance dans le processus de prise de décision. Mais attention, à ne pas me laisser piéger par une belle apparence. Certains équipements reprenant les codes des machines à café traditionnelles (utilisées par les baristas professionnels) mais n’en ont pas les capacités. Il faut alors identifier le modèle qui s’en rapprochera technologiquement : on parlera de qualité d’extraction, de consistance et robustesse.  Si je ne suis pas attaché au fait de reproduire les gestes des baristas, je peux me contenter d’un équipement tout automatique, broyeur (moulin) intégré. Cette solution permet de garder la main sur le choix du café, tout en m’assurant que sa torréfaction est adaptée à l’extraction d’une machine automatique. Et d’avoir un café de qualité à chaque pression de l’index… Les réflexes à acquérir En faisant l’acquisition d’une nouvelle cafetière, il est indispensable de se poser un certain nombre de questions. Et la même attention sera renouvelée à chaque nouveau changement de matériel… 1 – Combien de cafés consommé-je par jour ? 2 – Vais-je me contenter d’expresso ou café longo ? ou suis-je intéressé par les recettes lactées ? 3 – La machine intègre-t-elle un broyeur ou faut-il que je fasse l’acquisition d’un moulin autonome ? 4 – Peser le pour et le contre entre design et fiabilité de la cafetière 5 – Réunir le maximum d’informations sur le procédé de percolation* qui va conduire à l’extraction du café 6 – Penser au confort d’utilisation en fonction de ce que je recherche 7 – M’assurer que je suis sassez responsable pour entretenir régulièrement la machine en suivant les recommandations du fabricant     * Phénomène qui consiste à faire passer l’eau au travers de la mouture du café sous l’influence d’une pression